à propos

L’esthétique stitchup

Mon travail cherche à matérialiser et animer les effets du code et des données dans les pratiques et les représentations. La structure de notre expérience est sans cesse travaillée par la fréquentation des technologies qui conditionnent notre sensibilité et notre capacité de réception esthétique. Stitchup n’a pas son équivalent dans la langue française. Contrairement à l’esthétique du Mashup qui assemble et additionne les codes pour jouer avec les figures de l’emprunt ou du détournement “readymade” sous les traits le plus souvent de la parodie ou du pastiche, voire de la forgerie, ces pratiques diffèrent de l’esthétique stitchup. Ce terme anglais renvoie au tricotage, à la couture et à la suturation ou à la greffe. L’activité du code dans le processus de ce type de reprise n’est pas seulement un assemblage “readymade” mais une mutation de l’information initiale. Le code et les données recomposent leur ADN pour créer des répliques artistiques. L’esthétique stitchup se joue des standards technologiques et les dépasse en produisant volontairement du presque rien à l’échelle d’un monde travaillé par la digitalisation.


The stitchup aesthetic

My work seeks to materialize and animate the effects of code and data in practices and representations. The structure of our experience is constantly worked on by the use of technologies that determine our sensitivity and our capacity for aesthetic reception. Stitchup has no equivalent in the French language. Unlike the Mashup aesthetic, which assembles and adds up codes to play with the figures of borrowing or “readymade” diversion, most often in the form of parody or pastiche, or even forgery, these practices differ from the stitchup aesthetic. This English term refers to knitting, sewing and suturing or grafting. The activity of the code in the process of this type of recovery is not only a “readymade” assembly but a mutation of the initial information. The code and data recompose their DNA to create artistic replicas. The stitchup aesthetic plays on technological standards and surpasses them by voluntarily producing almost nothing on the scale of a world worked by digitization.

 

pierre braun

Pierre braun vit en Bretagne. Il est représenté par la galerie Lara Vincy, Paris.

You may also like...