Techniques d’impression

sans titre (roue chromatique), impression jet d'encre sur film polyester transparent, 30 x 21, 1999

sans titre (roue chromatique), impression jet d’encre sur film polyester transparent, 30 x 21, 1999

Une mythologie autre.

Les images numériques présentées sont réalisées à partir de dispositifs standards d’impression. Elles sont tirées d’une série présentée en 1999 à la Galerie Lara Vincy (Paris).
Il s’agit d’introduire dans ce travail une réflexion sur la capacité à défier les standards d’impression, en retourner la logique d’efficacité pour retrouver l’altérité des images, plus contradictoirement encore, lorsque l’on aborde le cas des images numériques par les croyances qu’elles véhiculent. Derrière la perfection de l’impression numérique, sa logique d’efficacité industrielle, son économie et sa rentabilité, nous souhaitons parasiter la matière de l’information et l’information de la matière. En énonçant cette hypothèse nous tentons de brouiller les pistes interprétatives, mettre en suspend l’économie informationnelle de l’image. Nous cherchons à y célébrer un mythe dont le bricolage fournirait l’occasion d’escamoter la visée industrielle du programme, et la conjurer en quelque sorte en tentant de lui insuffler imaginairement le désir de l’indéterminisme, de l’ingouvernabilité au cœur de la matière informationnelle. Le processus technique de reproduction par impression parasite un processus de représentation. Artefacts et images, vision et croyance parasitent. Ce régime de contamination permet selon nous de reconfigurer les problèmes de la représentation et de l’image à ceux de leurs commencements (auras, floculations, voiles, projections, points hypnogènes, psychicônes.), soit une archéologie imaginaire de l’image numérique à l’heure des machines de vision.

cf. mon texte réécrit en 2011
jets d’encre. Expérimentations graphiques.

pierre braun

Pierre braun vit en Bretagne. Il est représenté par la galerie Lara Vincy, Paris.